Rêverie d’une traducteuse : la mélodie des langues

Il y a quelques mois, je me trouvais en présence d’Italiens devisant tranquillement entre eux tandis que je vaquais. Je recueillais quelques bribes de la conversation. Une jeune femme contait une quelconque anecdote, lorsque mon intérêt se déplaça depuis son discours vers son timbre chaud, vibrant, grave.

D’une seconde à l’autre – j’ignore comment – je me suis détachée de mes connaissances linguistiques, plongée dans le ravissement simple d’écouter cette langue que j’aime tant dans sa musique, son rythme, ses gammes portées par cette voix délicieuse. Je me suis laissée bercer ainsi du chant de l’italien sans en saisir les paroles, jubilant du fugace retour à ce plaisir fondamental : le son de la langue, dépouillée de signification. Émerveillée, j’étais.

A force de progresser et de pratiquer, cette occasion se raréfie. Pourrais-je me distancier de l’anglais au point d’en oublier le sens? Je ne sais comment résonne le français à des oreilles étrangères – je ne le saurai probablement jamais, ma curiosité demeurera inassouvie.  Ce léger regret se glisse parfois dans mon esprit lorsque les ressources audiovisuelles, les causeries chez des relations ou les échos dans la rue procurent à mes tympans cette joie : le charme  que recèle la mélodie des paroles incomprises.

D’autres traducteurs partagent-ils cette rêverie ?

***

Version italienne de ce billet sur le blog d’Ilaria : « Fantasticherie di una traduttora : la melodia delle lingue« .

9 commentaires pour Rêverie d’une traducteuse : la mélodie des langues

  1. Green Islam dit :

    Je ne suis pas une « traducteuse » (même si j’ai sévi un an dans ce métier avant de m’envoler vers de nouveaux horizons…). C’est peut-être aussi pour cela que j’ai une grande facilité à faire abstraction des mots et du sens pour me laisser, tout comme toi, emporter par la mélodie.
    Je dois dire qu’avec l’italien c’est tellement facile ! Je parle mieux cette langue que celle de mes parents, pas très difficile vu que j’habite aux portes de Turin, et j’ai la chance de croiser des italiens dans ma ville…
    Merci Transtextuel pour ce voyage au coeur des langues…

  2. Ilaria dit :

    Je suis tellement habituée au son de ma langue maternelle que je suis très contente quand j’ai la chance d’entendre quelqu’un parler une langue différente (et la télé ou la radio ne sont pas la même chose)! Je suis quelquefois tentée à participer à la conversation, mais je ne le fais pas souvent… ça dépend de la situation.

    Quand j’ai commencé à étudier l’anglais, je pensais que les mots anglaises avaient un certain charme. J’avais envie d’apprendre le nombre plus haut possible de mots et j’aimais lire les dialogues qui étaient sur mon livre! J’étais tellement curieuse que je tentais de lire aussi les dialogues que je n’avais pas encore étudiés.

  3. Ilaria dit :

    Ouch, I admit I feel very uncomfortable when I cannot understand the words I’m hearing. I appreciate the sound, but it has to have a meaning. If it doesn’t, I panick. But then, I’m a control freak, so that explains! ;-D

  4. Kamal dit :

    Moi ça m’arrive à l’écrit.

    Habitué à lire des textes mal écrits et sans aucun style, quand je tombe sur un texte savoureux (surtout lorsqu’on y utilise l’imparfait du subjonctif), je n’arrive pas à m’arrêter, et je regrette presque que le texte arrive à sa fin.

    Cependant, plus que le contenu, c’est le style qui retient mon attention…

  5. Ilaria dit :

    May I translate this post into Italian?

  6. transtextuel dit :

    Why, of course ! I feel honoured you enjoyed it. Sincerely. I know you well enough to anticipate that you will mention the original blog and author.😉
    Let me know when you’re done ! I would like to read the final translation and see how you worked.

  7. […] Ecco la mia traduzione del post che C. P. ha scritto: “Rêverie d’une traducteuse : la mélodie des langues“. […]

  8. […] Ecco la mia traduzione del post che C. P. ha scritto: “Rêverie d’une traducteuse : la mélodie des langues“. […]

  9. […] Ecco la mia traduzione del post che C. P. ha scritto: “Rêverie d’une traducteuse : la mélodie des langues“. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :