Votre couleuvre, vous la voulez à point ?

couleuvre-redim

Alternative alimentaire aux sabres, parapluies, crapauds, pilules...

Il y a quelques temps, une amie m’a adressé ce nymelle :

Je voulais juste te demander ce que pouvait bien vouloir dire l’expression « drab or Fab » dans, par exemple : « Drab or Fab? Spinnaker Sail Shower Curtain ».

Mon esprit tortueux m’a immédiatement resservi une bien vilaine expression que j’ai croisée : « f… or duck« . Ou, dans un style plus politiquement correct, « hero or zero« . Mieux encore : le trick or treat des mioches à Halloween.

Voici ma réponse, telle qu’envoyée :

Alors. Je n’ai pas trouvé l’expression telle quelle, y compris dans urbandictionary.
Tu as du rechercher les deux termes, tu sais donc ce qu’ils signifient.

La piste la plus valable que j’envisage est (merci encore aux geeks anglophones chez qui j’ai traîné et vu ce genre de choses) qu’on demande aux internautes de porter un jugement sur un produit / une personne / une entreprise / etc. Les internautes qui estimeront que l’objet/l’être montré est nul, diront « drab! » et ceux qui au contraire l’apprécieront diront « fab! ». Il s’agit dans les cas relevés d’argumentaires élaborés et dans les cas primaires de simplement répondre de manière crue en un mot.

Voilà, je pense que c’est ce que je connais de plus proche. Je peux me tromper hein.🙂

Je ne connais pas d’équivalent dans ma langue à ce procédé anglophone. Et vous ?

Ne trouvez-vous pas que cette situation illustre avec pertinence à quel point il est comique de croire apprendre  ou enseigner l’anglais  – dynamique, mouvant, renouvelé – via l’ingurgitation de listes de vocabulaire ?

Cet usage du « f word » m’inspire une autre réflexion : imaginez un médecin répugné chaque fois qu’il doit plonger ses facultés sensorielles dans la réalité du corps humain. Comme en concluerait avec brio un célèbre artisan de la littérature française, « le monsieur, il serait bien embêté » ! De même, je n’imagine pas qu’un traducteur fasse l’impasse sur la langue verte. De l’instant où une expression existe, les questions pleuvent : d’où vient-elle, qui l’utilise, dans quel contexte, pour quel message, y a-t-il un marquage socio-culturel, quel est son degré de diffusion parmi l’ensemble des locuteurs ? Jeu de découverte, pêche aux idées neuves, chasse aux indices d’habitudes sociales, exploration de perceptions du monde différentes : l’argot et la vulgarité ne sont pas moins passionnants que l’élégance et la recherche du registre soutenu dans ce vaste organisme vivant que constitue une langue. Que les gosiers délicats s’abstiennent devant ces couleuvres ; quant à moi, l’expérience me secourt face aux mets exotiques : dès qu’on ne sait trop comment qualifier le goût d’un aliment atypique, on déclare simplement que ça ressemble à du poulet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :