Prédatisme de la curiosité envers les félidés

Le chat-bus dans Totoro

Le chat-bus dans Totoro

Chat vit rôt.
Rôt tenta chat.
Chat mit patte à rôt.
Rôt trop chaud !
Rôt brûla patte à chat.
Chat quitta rôt.

Ce virelangue me revient en tête chaque fois que j’entends ce proverbe anglais qui fait doucement son chemin en français : « La curiosité tua le chat« .  Je l’ai par exemple trouvé dans Blacksad ; on dirait même qu’un certain groupe musical lyonnais popularise l’expression.

Toutefois, les origines et usages en restent obscurs pour moi, malgré l’aide de wikipedia. Appel aux contributions !

En écho avec la réflexion d’un prof de l’ESIT : il y a quelques années, aucun chef d’entreprise n’aurait eu l’idée de formuler  « c’est dans les tuyaux! » (it’s in the pipeline). Puis, lors d’une émission, le prof a entendu un gros bonnet l’employer tout benoîtement. Cette attitude de vigilance permet de constater puis surveiller ces nouveautés et ces glissements qui fleurissent un jour à l’oral et, quelques années plus tard, se retrouvent sous la plume d’un journaliste pour finalement se populariser au point d’entrer dans l’usage courant. Ce processus normal de renouvellement de la langue, qu’il s’agisse de termes en voie de disparition (voir : Le dictionnaire des mots rares et précieux) ou d’usages récents, fait partie du métier.

A quand « kikoolol » dans le Larousse ?

NB : Peu me chaut que l’on déplore l’anglicisation galopante. Je ne suis que témoin, non arbitre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :