Serious business

Vous vous en souvenez ? C’était il y a… ouh, là ! Tout ça, hein ?

(tiens, l’air me revient en tête !)

Suite des réjouissances. Epoque faste du 16 couleurs et des bécanes asthmatiques. Néanmoins, dès la première rencontre, j’ai eu le coup de foudre devant Tetris et SimCity.

(c’était pas tout à fait comme ça, mais presque)

J’avais aussi une bonne vieille SNES pour m’émerveiller sur Mister Nutz et autres Starwings – ah, le premier Starwings !

La technologie évoluant, j’ai pu m’adonner à d’autres jeux, sur PC ou sur d’autres plates-formes. Ma vie a connu un chamboulement nouveau lorsque ma fenêtre s’est ouverte sur les MMORPG (Jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs) : je suis devenue ce qu’il est convenu d’appeler une gameuse. Jusqu’à m’incruster en cybercafé pour ne pas rater un rassemblement sur le Net ! Et de traîner des heures sur les forums anglophones et francophones…

Jamais je n’aurais songé un jour devenir pro dans la branche. Pourtant, l’improbable s’est produit : une entreprise de jeux vidéo (JV) m’a embauchée. Ma connaissance en la matière n’a pas représenté un maigre argument pour ce poste.

Les jeux vidéo, mais c’est pas sérieux ça ! Me direz-vous réprobateur. Je vous réprobe à mon tour : selon ce petit article, Vivendi pèserait quelque 9,3 millions de joueurs dans le monde. Paraît même que WoW compte 12 millions d’abonnés (source).

Le monde se joint à la chorale, concernant la France :
« Selon l’institut, les segments les plus porteurs ont été le jeu en groupe (famille, amis), avec 162 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008, les jeux avec accessoires (244 millions d’euros), comme « Guitar Hero », et les jeux sur consoles portables et mobiles (550 millions d’euros dont 78 millions sur téléphones). »

Et autres broutilles :
« Comme si le monde virtuel continuait d’ignorer le monde réel, le secteur des jeux vidéo se joue de la crise. Certes, le boom du marché ne profite pas à tous, les américains Electronics Arts et THQ traversant par exemple une période difficile. Mais le tout nouveau Activision Blizzard, filiale de Vivendi (« World of Warcraft », « Guitar Hero », « Quantom of Solace ») et le français Ubisoft n’ont pas à se plaindre de la situation. Le premier a affiché pour son premier trimestre fiscal un chiffre d’affaires (605 millions d’euros) supérieur de 25 % à ses prévisions, le second vient d’annoncer un doublement de ses bénéfices pour le premier semestre (12,2 millions d’euros). »
Source et développements par ici.

Au fait, quel rapport avec la traduction ?
L’aventure des MMO et plus largement des JV, qui à mon sens ne fait que débuter, brasse déjà des sommes telles – directement ou indirectement – que l’expansion à en attendre est immense. Ce loisir, moyen commode de s’occuper 24/7 à moindres frais, touche un public de plus en plus large sur la planète.

Voilà mon propos : il faut bien en passer par des traducteurs, et sans négliger la qualité s’il vous plaît ! Il fut une époque où des fanboys amateurs traduisaient les JV, suscitant la liesse des joueurs devant le résultat cocasse. Or, si le public se contentait d’approximations techniques, graphiques ou dans le contenu par le passé, les bougres deviennent exigeants. Il y a bel et bien des pros sérieux derrière ce juteux marché.

Attention toutefois aux âmes sensibles… Parce que les JV, c’est aussi par exemple :
http://fallout.bethsoft.com/
(remarquez combien de langues font l’objet de localisation…).

Je me restreins à une image pas trop dégoulinante :

Fallout 3 : une ambiance bucolique

Un commentaire pour Serious business

  1. […] le thème des MMORPG (pas sûre du titre définitif). Les curieux peuvent consulter mon précédent article d’introduction. Cette manifestation d’intérêt, synonyme à mes yeux du poids économique et social […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :